Il y a eu deux rapports différents dans les nouvelles récemment au sujet de femmes avec la fibromyalgie à qui on a refusé le service à cause de leurs chiens de service. Un a impliqué un médecin allergologue au Connecticut et l'autre un restaurant mexicain au Texas.

Un médecin du Connecticut refuse une femme avec la fibromyalgie

Danyelle Carter, 24 ans de Hartford, Connecticut, a dit à  Fox CT que le Dr. Michael Krall l'a renvoyé de son bureau quand elle est arrivée pour son rendez-vous, allégeant une allergie à son chien de service, Ziva.

Selon le journaliste des nouvelles de Fox CT, Beau Berman, “Danyelle a dit qu'elle a téléphoné au bureau il y a deux mois plus tôt pour confirmer si ce serait correct d'amener Ziva et la personne qui a répondu au téléphone lui a dit oui... Mais quand elle est arrivée pour son rendez-vous en février, le Dr. Krall n'arrêtait pas de crier qu'il était allergique et a dit que le chien devait partir, selon Danyelle... Il a dit que 'ça ne le dérangeait pas ce que la loi disait, qu'il était le boss' et de 'sortir de son bureau," et il ne faisait que crier après moi," a dit Danyelle"

Dr. Krall a refusé de faire tout commentaire "sur le sujet".

Selon le Service Animals section of Title III of the Americans with Disabilities Act, “Sous l'ADA, les gouvernements d'états et locaux, les maisons commerciales, et les organisations à but non lucratif qui servent généralement le public doivent permettre les animaux de service d'accompagner les gens avec des invalidités dans toutes les régions accessibles au grand public."

Quand ça concerne les allergies, l'ADA a aussi un règlement spécifique. "Les allergies et la peur des chiens ne sont pas des raisons valides pour ne pas donner accès ou refuser le service aux personnes utilisant des animaux de service." L'ADA continue d'expliquer qu'une personne qui est allergique aux pellicules de chiens doit essayer de faire des accommodations raisonnables.

Danyelle a fait une plainte à l'ADA avec le Département de Justice. Elle a dit qu'elle l'avait publicisé non seulement pour elle, mais pour tout le monde avec un chien de service.

Danyelle a dit à Berman: “Je voudrais que quelque chose se fasse afin qu'il réalise que ce qu'il a fait n'était pas correct. Je ne veux pas voir personne jamais interdit nulle part. Je ne veux pas voir personne se faire refuser un traitement médical seulement parce qu'il a un chien de service." 

Vous pouvez lire l'article de nouvelles en entier et voir le vidéo sur Fox CT.

Un restaurant au Texas refuse le service à un patient avec la fibromyalgie avec un chien de service

Rita Abrego a dit à l'ABC KSAT News que quand elle est allée au restaurant Herredero Mexicain à San Antonio, on lui a refusé le service parce qu'ils ne permettent pas les chiens dans le restaurant.

Rita souffre de plusieurs conditions incluant la fibromyalgie, le lupus, la haute pression sanguine, l'anxiété et la dépression. Elle dit que son chien de service Selene la réconforte quand sa pression sanguine est haute ou qu'elle est en douleur.

Très contrarié par l'incident, Rita a appelé la police. "Je tremblais, j'avais le visage tout rouge. j'enflais," a dit Rita.

Quand on l'a questionné au sujet de l'incident par le présentateur et journaliste de KSAT Myra Arthur, le propriétaire du restaurant, Blasa Reyna, a dit “Je pensais que c'était seulement un animal domestique. Je pensais 'elle n'est pas aveugle.' Les autres chiens (de service) sont réellement grands, gros. Ils sont, comme une personne à la table."

Reyna a continué à dire qu'elle pensait que les chiens de service étaient seulement pour les personnes aveugles. Elle n'avait pas réalisé que les chiens de service peuvent être petits, comme Selene qui est un Maltipoo, ou qu'ils peuvent être utilisé pour des invalidités qui ne sont pas évidentes.

Selon l'ADA, “Quand ce n'est pas évident ce que l'animal de service fournit, seulement des demandes limitées sont permises. Le personnel peut demander deux questions: (1) est-ce que le chien de service est nécessaire pour une invalidité, et (2) et pour quel travail ou tâches le chien a été entraîné à faire. Le personnel ne peut pas demander au sujet de l'invalidité de la personne, de la documentation médicale, une carte spéciale d'identification ou de la documentation d'entraînement pour le chien, ou demander que le chien montre son habilité à faire son travail ou ses tâches."

Une fois que la police est venu et que Renya a compris que Selene était en fait un chien de service, elle a offert à Rita un repas gratuit, mais Rita a choisi de partir du restaurant.

Vous pouvez lire l'article des nouvelles au complet et voir le vidéo sur ABC's KSAT News.

Mes pensées...

Dans le premier incident, même si on comprend qu'un médecin qui est allergique aux chiens pourrait avoir un problème à traiter un patient avec un chien dans la salle d'examen, je ne pense pas que crier après le patient est la réponse appropriée. Une meilleure solution pourrait avoir été d'expliquer sa situation et de demander au patient de retourner avec un ami ou un membre de la famille qui pourrait l'aider au lieu du chien -- ou simplement la référer à un autre allergologue qui pourrait la traiter avec son chien de service.

Je pense que le deuxième incident était un cas véridique du propriétaire du restaurant qui ne comprenait pas complètement comment les chiens de service peuvent être utilisés. Même si on pouvait invoquer de connaître la loi au sujet des chiens de service est sa responsabilité comme propriétaire, au moins quand elle était informée, elle a essayé de bien faire en offrant un repas gratuit.

C'est malheureux que ces deux femmes aient eu à vivre ces situations stressantes, mais je suis contente qu'on en a parlé dans les nouvelles. Bien sûr il y a des propriétaires qui ne connaissent pas la loi concernant les chiens de service et les invalidités et espérons que ces histoires vont aider à les éduquer.

Avez-vous un chien de service? Est-ce que vous ou quelqu'un que vous connaissez a déjà été refusé pour un service de toute sorte parce que vous avez un chien de service?

_______________

Karen Lee Richards est la rédactrice de ProHealth's Fibromyalgia. Elle est aussi co-fondatrice du National Fibromyalgia Association (NFA) et était rédactrice cadre du magasine  Fibromyalgia AWARE pendant quatre ans.









 

 

 

Traduit par Louise Rochette Louise
Email: LouiseRochette@gmail.com