Quelle est la cause cachée derrière VOS crises de fibromyalgie?

Par Sue Ingebretson • www.ProHealth.com • 29,mars, 2014


What's the Hidden Cause Behind YOUR Fibromyalgia Flares?. Copyright (c) 123RF Stock Photos (www.123rf.com)
Copyright (c) 123RF Stock Photos (www.123rf.com)
Avez-vous remarqué que nous les personnes avec la fibromyalgie avons notre protre lexique de ce que nous expérimentons? On nous appelle fibro, des fibromites, les fibromyalgiques ou d'autres noms. Nous vivons dans notre propre monde de fibro et partageons nos situations avec nos amis fibros. Peu importe, si nous oublions à cause du fibro brouillard et ensuite il y a le sujet toujours évoluant des crises de fibro ...

Est-ce qu'il y a quelqu'un d'autre qui a des crises de fibro, ou c'est seulement moi?

Oh oui. Nous en avons tous.

Ce qui diffère de chacun d'entre nous est la cause, la durée, et l'intensité de nos crises. L'article d'aujourd'hui va focusser sur le sujet de "la cause."

C'est déjà un terme inapproprié. S'il y a quelque chose que vous vous rappelez de cet article (malgré la croissance et l'avertissement du fibro brouillard) j'espère que vous saisissez qu'il y a UNE simple cause de crise (ou même de fibromyalgie en premier).

Voici une simple démonstration d'une crise de fibro:

Vous vous réveillez avec un torticolis dans votre cou qui est pire que peu importe ce que vous avez "avec votre quotient de raideur normale de tous les jours." Vous passez au travers du cirque d'être prêt pour la journée et vous ressentez un mal de tête qui s'en vient. Vous vous demandez vaguement s'il y a un changement de température qui se prépare. Quand vous préparez le déjeuner et que vous vous étirez vers l'armoire, ce torticolis dans votre cou devient plus une petite éclair. Ça éradie maintenant à votre dos, à l'épaule et à votre poitrine. Vous commencez à vous sentir un peu dans le cirage. Vous vous dites, "Oh, la voici qu'elle s'en vient..."

Vite vous retournez à votre agenda dans votre tête pour la journée. Vous faites abstraction des tâches non essentielles de celles qui sont absolument essentielles. Vous diminuer tout au minimum. Vous vous êtes maintenant préparé à avoir une "journée de crise."

Vous êtes tellement familier avec vos crises. Vous en reconnaissez une quand elle s'en vient. Vous ne pouvez pas dire que c'est une amie, mais c'est définitivement une ancienne connaissance.

Mais que SONT les crises? Et, qu'est-ce qui les provoquent?

Premièrement, c'est une C-R-I-S-E et non une "crise" (la dernière décrit quelque chose de plus plaisant).

Une crise de symptômes, spécifiquement est une accumulation ou une cascade d'effets de douleur, de spasmes, de déséquilibres, et de dérangements systémiques en général. Une crise est un ouragan imprévu de symptômes. Bien sûr, certaines crises sont plus comme des pluies d'orages que des ouragans, mais le fait qu'ils "pleuvent" sur nos plans est universel.

Quand je vois un client qui mentionne une crise récente, je lui demande d'être d'accord avec moi sur une critique archéologique d'un symptôme. Nous déterminons quand l'accumulation des symptômes est arrivée en premier. Nous supposons ce qui s'est passé à ce moment là, je demande souvent des questions que les clients sentent qu'elles sont complètement non reliées, mais je demande de la patience. Vous voyez, il y a plusieurs facteurs pas si évidents qui peuvent contribuer à une crise.

Voici quelques causes communes qui viennent à l'esprit:

  • Une récente chute, un trébuchement, ou un sursaut au corps (même des événements mineurs)

  • Une blessure récente qu'elle soit majeure ou mineure

  • Des changements récents des médicaments prescrits

  • Des changements récents dans les médicaments en vente libre

  • Des changements reliés à la température (oui, certaines études disent que c'est de la foutaise pendant que d'autres disent que c'est un fait. Je m'en fiche. Je ressens les changements physiques avec les changements barométriques de la température comme le ressentent mes clients, ma famille et mes amis fibro)

  • Les visites récentes chez le médecin (incluant le généraliste, les thérapeutes physiques, les dentistes, etc.!)

  • Un voyage récent  (avion, autobus, train, auto, etc.)

  • Un changement récent dans le sommeil (trop peu, trop, changement d'endroit/d'oreillers, etc.)

  • D'autres changements physiques


Voici certains qui peuvent prendre un peu plus de connaissance
  • Des changements récents/ajouts dans la médication hormonale, les crèmes, les suppléments, etc.

  • Manger des aliments qui ne vont pas avec vous et avec votre type de nutrition

  • Des changements récents dans la diète/nutrition

  • Un manque de routine de forme physique (un style de vie sédentaire laisse au corps des étirements musculaires vulnérables, des nerfs coincés, des problèmes d'alignement de la colonne vertébrale, etc.)

  • Un récent rhume, une grippe, ou des infections spécialement quand reliés à la prise d'antibiotiques

  • Une contrariété récente "discussion" ou un désaccord avec un membre proche de la famille, un collègue de travail, un ami

  • Une découverte récente personnelle ou une révélation qui est accablante, triste, ou dévastatrice. (i.e. trouver que votre enfant qui a planifié d'aller au collège local, maintenant planifie d'aller à l'école hors de l'état, ou, évidemment quelque chose de pire)

  • Toutes pensées négatives, malsaines, cycliques, critique à votre sujet et les autres

  • Les expositions toxiques externes (aux pesticides, aux nettoyants à tapis, aux désodorisants, aux chandelles, aux produits nettoyants parfumés, aux choses parfumées, aux produits pour les soins de santé des cheveux et de la peau, ou au réarrangement [i.e., peinture, vernis, colles, etc.]), etc.

  • Les expositions récentes toxiques interne aux chimies trouvées dans les aliments préparés et empaquettés, les boissons, les produits pharmaceutiques, les médicaments en vente libre, au travail d'une dent, aux immunisations, et plus


En plus, voici les versions chroniques des problèmes qui peuvent se développer doucement seulement attendant la crise:
  • Les inquiétudes chroniques généralisées, le stress, l'anxiété

  • Les problèmes chroniques de relation et les inquiétudes

  • Les problèmes chroniques financiers et les inquiétudes

  • Les inquiétudes chroniques et les peurs de la santé future et/ou les problèmes d'incapacité

  • Toute peur ou inquiétude qui dégénère en état chronique


Tout ce qui a le potentiel d'empirer les symptômes, peut fournir l'instigateur d'une crise de fibromyalgie.
 

Voici une illustration plus détaillée de comment une crise peut arriver.

Faye est une femme de 43 ans avec la fibromyalgie. Faye a récemment changé de position au travail à une qui demande moins de voyage. Elle n'était plus capable de "gérer" le changement constant de louer une auto des aéroports aux hôtels.

Faye est frustrée pas ses limites physiques et a pris la décision du travail par défaut au lieu que par choix. Penser au sujet de ces frustrations, elle ferme son bureau tard vendredi soir après que tout le monde est parti à la maison afin d'être seule. Son nouveau travail est sur l'étage la plus basse de son édifice -- sans mentionner avec un salaire moindre. Elle a déménagé dans le nouveau bureau lundi matin. Elle met ses affaires personnelles dans une petite boîte et emporte seulement ce qui y entre. Elle le transporte sous un bras puis elle se dépêche vers l'élévateur.

De l'autre côté du stationnement, elle se déplace sur la pointe des pieds infiltrant des flaques de boue et regrette avoir laissé son grand parapluie dans le bureau. Quand elle arrive à son auto, elle évite de mouiller la boîte sous bitume pour localiser ses clés, et à la place les balance le long de sa bourse et un sac de livres. Elle trouve ses clés avec succès dans sa bourse et pendant qu'elle ouvre la porte de son auto, elle échappe tout. Serrant les dents, elle regarde la boîte, son contenu, sa bourse, et ses livres tomber sur le terrain sale et détrempé.

Par le temps qu'elle ramasse ses choses et monte dans l'auto, elle est toute trempée et en douleur. Sa colère et ses frustrations emplissent ses pensées jusqu'à la maison. Elle marche dans son petit appartment et est trop fâchée pour faire autre chose que d'ouvrir la télévision pour se distraire. Le mal dans son dos, son cou et ses épaules augmente. Ses muscles se raidissent. Ses genoux, ses hanches et ses poignets sont endoloris de ramper dans le stationnement. Elle  sait qu'une crise est éminente. Elle bafouille à elle-même, "Oh, la voici ... et celle-ci va être solide."

Pouvez-vous comprendre?

Bien sûr, pour les besoins de l'illustration, cette histoire combine plusieurs "facteurs de crise." Faye a définitivement des blessures phyiques et des troubles potentiels aux muscles, aux jointures, et des éraflures à la surface. Elle avait probablement déjà du mal à cause de la pluie.  Sur le plan émotionnel des choses, ses peurs, ses inquiétudes ont inclus l'argent, la carrière, l'embarrassement, l'anxiété sur la perte de la mobilité physique, des changements de son identité, de l'isolation, des problèmes relationnels, et plus.

Pendant que ceci peut être un portrait exagéré, rappellez-vous ceci --


Une crise de fibro n'est jamais "causée" par une seule chose.
 

Un groupe de circonstances lance une crise en action.

Alors, la prochaine fois que vous serez en crise, ou si vous pensez à une crise récente, allez au-delà de l'évidence. En plus de la blessure, pensez à ce qui se passait dans vos pensées à ce moment. Étiez-vous frustré, en colère, ou contrarié?

Comprendre la connection entre tous ces facteurs VOUS donne le pouvoir de mieux prédire aussi bien que de gérer vos crises.

Quelle combinaison de facteurs de crise vous affecte le plus?

_______________
 

Sue Ingebretson (www.RebuildingWellness.com) est une auteure, oratrice, certifiée en santé holistique et directrice du programme de développement pour le Fibromyalgia and Chronic Pain Center at California State University, Fullerton. Elle est aussi une Patient Advocate/Fibromyalgia Expert pour le site internet Alliance Health et une rédactrice pour la Fibromyalgia pour le site internet de la communauté ProHealth..

 





Traduit par Louise Rochette Louise
Email: LouiseRochette@gmail.com