American Pain Foundation

 

Comment bien vivre avec la douleur chronique:
des mesures que vous pouvez prendre aujourd'hui

 

Par Rebecca Rengo-Kocher, MA, MSW, LCSW, ACSW

C'est facile de se sentir dépassé quand vous vivez avec la douleur chronique. Chaque jour de la vie peut être une bataille, apparemment impossible à surmonter. Chaque jour de la vie peut être une bataille, apparemment impossible à vaincre. Vous vous poussez avec chaque once d'énergie jusqu'au fond de votre âme et on dirait qu'il n'y a rien là. Une simple activité que les autres prennent pour acquise peut être une tâche laborieuse, comme s'asseoir pour surveiller un enfant ou aller voir un petit-enfant jouer dans une petite ligue, aller faire l'épicerie ou essayer de se concentrer durant une réunion.

C'est spécialement frustrant quand la famille, les amis et même les personnes des soins de santé vous disent que vous devriez vous sentir mieux, vous n'essayez pas assez, vous êtes dépendant des antidouleurs ou que vous êtes seulement un râleur. Épuisé, déprimé et ayant de la douleur, vous voulez seulement vous sentir mieux.

Pour reprendre le contrôle de votre vie, restez optimiste. Aller de l'avant. La vie peut être joyeuse et bien vécue, alors commencez avec ces pas de bases.

Vous êtes votre première priorité. Plusieurs personnes "se sentent couplables" à faire ça, mais c'est égoïste de ne pas le faire. Le mieux que vous vous sentez, le mieux que vous serez capable d'être avec les autres autour de vous. Alors demandez-vous, ce qui vous fait sentir le mieux, le plus joyeux et ce qui vous le plus satisfait dans la vie? Ensuite soyez certain de céduler du temps pour ce que vous avez besoin à tous les jours. Du temps pour le silence est une obligation, que ce soit de la méditation, de la prière, prendre une marche ou lire. Quelquefois il semble que tout ce que l'on désire est inaccessible. Pensez aux activités que vous pourriez faire, même dans vos pires journées. Est-ce un bain de bulles, regarder des revues, avoir un massage? Prenez soin de vos besoins émotionnels, aussi. Faites-vous valoir et entourez-vous avec du positif, des personnes qui vous soutiennent autant que possible.

Acceptez-vous aujourd'hui et peu importe les sentiments que vous avez. Ne vous battez bas contre votre situation ou vos sentiments. Ceci va seulement retarder votre récupération. Acceptez les choses comme elles sont peut apporter un sentiment de paix. Identifiez où vous êtes en ce moment et comment vous vous sentez. Seulement comme quelqu'un sur une diète qui a des besoins de connaître son point de départ, c'est important de connaître son point de départ chaque jour.

Fixez-vous des buts atteignables et réalisables. Focussez sur ce que vous pouvez faire maintenant et célébrez chaque petite chose que vous accomplissez.

Ralentissez-vous! Résistez à la tentation d'en faire trop une bonne journée. Ceci peut commencer un cycle de douleur. En vous ralentissant, vous allez graduellement augmenter vos bonnes journées et commencer à vous sentir "plus normal." Vous allez commencer à développer une stabilité.

Ne minimisez pas vos performances. Sentez-vous fier de peu importe ce que vous faites et ne vous comparez pas à personne d'autre. Plusieurs fois, seulement passer la journée est un gros accomplissement. Donnez-vous une tape dans le dos. Encouragez-vous et félicitez-vous comme vous le feriez avec votre meilleur ami. 

Utilisez des pensées positives fréquemment durant la journée.  Est-ce que vous vous critiquez dans votre esprit? Remplacez ces pensées par de l'encouragement et de la gentillesse. Dites-vous quel bon travail vous faites. Ne gardez rien. Votre bien-être émotionnel et votre état d'esprit ont un profond impact sur votre énergie et votre douleur. Remontez-vous le moral.

Pensez à ce qui est vraiment important. Focussez sur ce qui vous fait sentir le mieux. Si vous êtes impliqués dans des activités ou des situations qui vous empirent, essayez de les éviter. Si vous ne pouvez pas arrêter tout de suite, travailler à limiter votre implication et faites un plan pour l'arrêter. Vous êtes votre meilleur avocat.

Soyez habilité. Ceci est votre vie. Parlez à votre médecin au sujet de vos buts. Écrivez vos questions et aller chercher de l'information. Gardez un fichier sur vous. Demandez de l'aide aux autres quand vous en avez besoin. Joignez les organisations pour parler avec les autres. Faites face à vos peurs. Soyez ouvert à toutes les possibilités mais faites confiance à votre propre jugement. Faites ce que vous pensez qui est bon pour vous. 

Le plus important, aimez-vous pour vous aider à guérir. Décidez de ce qui est bon et correct pour vous. Pensez à vous avant de donner. Parlez responsabilité pour rencontrer vos propres besoins, émotionnellement, physiquement et spirituellement. Ne vous sentez pas coupable pour avoir besoin d'aide à lever des boîtes pesantes, à marcher plus tranquillement ou de prendre du temps pour le yoga, pour le massage ou un étirement doux. Ce qui peut sembler comme se choyer peut être ce que vous avez besoin pour vous sentir à votre mieux. Si les autres ne comprennent pas c'est leur problème, non le vôtre. 

Seulement mettre en application une ou deux de ces suggestions systématiquement peut avoir un effet positif, profond sur la diminution de la douleur et sur l'augmentation de votre énergie. 

Croyez que votre santé et votre vie peuvent être mieux. Ça n'arrivera pas immédiatement, mais si vous prenez bien soin de vous et pratiquez ces étapes positives, ça va faire une différence. Votre douleur est réelle. Comment vous vivez avec votre douleur est quelque chose que vous contrôlez. Commencez doucement. Ne vous inquiétez pas de votre vitesse ou de votre progrès, continuez seulement d'aller dans la bonne direction. Une vie avec la douleur chronique peut être une vie heureuse et bien vécue. Ça commence avec un pas et vous n'êtes pas seul. 

Rebecca Rengo-Kocher, MA, MSW, LCSW, ACSW, est une entraîneuse, psychothérapeute, oratrice et éducatrice. Rebecca a vécu avec une douleur chronique elle même pour plus de 30 ans. Elle a été la présidente du Missouri Pain Initiative et auteure de “Beyond Chronic Pain: A get-well guidebook to soothe the body, mind and spirit.” Elle a servi comme une chef pour le Missouri sur un réseau pour l'Action sur le pouvoir sur la douleur.

Cet article a été originalement publié dans le APF Été 2007, Volume 7, Numéro 3.






Traduit par Louise Rochette Louise
Email: LouiseRochette@gmail.com