Survivre avec les problèmes du téléphone quand la maladie limite l'énergie

ProHealth.com
 
by Bruce Campbell, PhD
 
25 janvier 2012

Dr. Bruce Campbell dirige le site web éducationnel du syndrome de la fatigue chronique et comment s'aider avec la fibromyalgie (www.cfidsselfhelp.org), et en-ligne s'aider soi-même dans un cours sur un groupe de discussion concentré sur les façons pratiques de gérer les défis journaliers de la maladie chronique - tels les suivants.

 __________________________

 

Contrôler le téléphone avec le syndrome de la fatigue chronique et la fibromyalgie

Ressentez-vous que vous avez besoin de répondre au téléphone même si vous ne préférez pas? Avez-vous des problèmes à limiter la longueur des téléphones ou vous sentez-vous coupable si vous ne parlez pas aux personnes?

Si vous expérimentez une de ces choses, vous n'êtes pas seul. Nous avons eu récemment une discussion sur l'étiquette et les stratégies du téléphone. et nous avons été surpris combien de personnes avaient des conflits au sujet de l'utilisation de leur téléphone ou qui intensifiaient leurs symptômes à l'utilisation du téléphone. 

La discussion a aussi identifié des stratégies que les personnes utilisent pour surmonter ces problèmes.

 

Trier les téléphones

La stratégie la plus communément mentionnée pour limiter le temps au téléphone a été de trier les téléphones en utilisant soit un répondeur ou un afficheur sur le téléphone.

• Certaines personnes ont rapporté répondre aux téléphones de certaines personnes mais non d'autres.
• Ou répondre à certains moments de la journée mais non à d'autres.
• Pendant que d'autres personnes ont dit que tous leurs téléphones vont au répondeur.

Une personne a dit: "Je tris les appels et réponds seulement si ça me tente"," pendant qu'une autre a rapporté: "Je laisse mon répondeur prendre tous mes messages, alors je peux téléphoné quand ça me convient". Une troisième personne a dit: "Je tris tous mes appels et je réponds rarement au téléphone de la maison. Tous les téléphones de l'école, du bureau, politique, téléprospection vont sur le répondeur, aussi bien que les mauvais numéros. Ensuite j'écoute les messages et fais attention aux informations que j'ai besoin, et j'efface le reste".

Certaines personnes ont rapporté répondre aux téléphone via courriels ou messages textes et aussi prendre des rendez-vous pour les téléphones.

Une a dit: "Si je ne me sens pas bien pour parler, je vais envoyer un petit texte ou un courriel. De cette façon, ils savent que je ne suis pas bien pour répondre au téléphone et que je ne les ignore pas, ni ne les évite".

 

Une autre a rapporté: "Dans la famille, je texte beaucoup; ce n'est pas aussi perturbateur qu'au téléphone. Les longs téléphones sont normalement planifiés d'avance".

 

Mettre des limites

Les personnes ont rapporté mettre différentes limites pour l'utilisation de leur téléphone

• Peut être que le plus commun était une limite de la longueur du temps du téléphone (10 à 15 minutes était le plus commun).

• Les limites aussi incluaient le nombre de téléphones dans la journée, le temps de la journée (par exemple par d'appel durant la soirée), et limiter les personnes (parler à certaines personnes mais pas à d'autres).

Un nombre de personnes ont dit qu'elles s'étaient débattues pour mettre des limites, se sentaient coupable si elles ne répondaient pas au téléphone ou si elles mettaient des limites sur la longueur ou le contenu de leur téléphone.

Une personne qui limite ses téléphones à 15 minutes et a perdu certaines relations à cause de ça, dit:" J'ai dû faire un deuil en faisant ça. Ce n'était pas facile de mettre ma santé en premier".

Une autre a dit: "J'apprends à mettre des frontières fermes afin que je puisse prendre soin de moi. J'ai appris que je suis facilement affectée par les personnes qui me déballent leurs problèmes. Ceci peut les rendre mieux mais ça m'épuise et je me sens pire. Ça n'en vaut pas la peine et alors j'apprends à ne pas laisser les autres prendre mon énergie si précieuse".

 

Éduquer les autres et communiquer ses limites

 

Décider des limites est une partie de la solution. Le reste est éduquer les autres au sujet des limites et renforcer les limites.

Certaines personnes ont rapporté éduquer les autres en leur réferrant des articles au sujet du syndrome de la fatigue chronique et de la fibromyalgie, tels que ceux dans notre Librairie. "J'ai envoyé des liens à des personnes à ce site internet expliquant la fibromyalgie et le syndrome de la fatigue chronique et ceci a beaucoup aidé."

D'autres ont écrit au sujet de comment ils ont expliqué leurs limites aux autres, dans certains cas décrivant en détail, les deux: leurs limites et le coût de ne pas les honorer. "J'ai mentionné [à un ami] comment c'est important pour moi de tenir à ma cédule chaque jour aussi bien que mon temps pour l'exercice, mes périodes de repos, mon temps pour préparer mes repas, etc. et comment même chaque petites interruptions peut avoir des résultats négatifs."

Une autre stratégie est de dire aux personnes nos limites pour commencer au sujet du téléphone et même avant que le téléphone commence.

Une personne a écrit, "Je dis normalement aux personnes combien de temps je peux parler. Je peux dire quelque chose comme: "J'ai de la misère aujourd'hui, alors je ne peux parler que 20 minutes".

Pour plusieurs personnes, donner ses limites est un grand défi. Avec plusieurs années à être un écoutant et à être habituer à se centrer sur les besoins des autres, elles ont des problèmes à agir selon leur meilleur intérêt, mais les bienfaits sont réels. Comme quelqu'un disait :"C'est difficile de mettre des limites avec les autres, mais quand vous le faites, c'est se donner le plein pouvoir".

 

Posture, Mouvement & Confort

 

Un dernier ensemble de stratégies pour l'utilisation du téléphone est de gérer la posture, le mouvement et le confort physique.

Un nombre de personnes ont mentionné utiliser un casque d'écoute ou un microphone. Une personne a dit: "Quand en premier j'étais malade, j'avais d'extrême douleur non médicamentée et tenir le téléphone à mon oreille devenait une pure agonie. J'ai acheté un casque d'écoute à brancher sur mon téléphone et ça fait une grosse différence".

Un autre a dit: "Je peux faire mieux au téléphone si je peux me lever et marcher un peu". Et une troisième personne a rappporté`"Je m'installe confortablement sur le lit ou sur le divan, callé dans des oreillers et je m'assure de changer de positions souvent"

.
____


Note: Cet article est reproduit avec la permission de  www.cfidsselfhelp.org - lequel offre une grande ressource à sa librairie sur tous les aspects de comment vivre avec une maladie chronique.

 

 

 










Traduit par Louise Rochette Louise
Email: LouiseRochette@gmail.com