Guide visuel pour comprendre le syndrome du colon irritable

Qu'est-ce que le syndrome du colon irritable?

Le syndrome du colon irritable (SCI), aussi connu comme "colon spasmophilique," est un désordre commun. Alors que plusieurs personnes ont des troubles de la digestion de temps en temps, ce qui distingue le syndrome du colon irritable de la douleur du ventre et la diarrhée ou la constipation qui revient encore et encore. Le syndrome du colon irritable affecte 10 à 15% des personnes dans l'amérique du nord.

Symptômes du colon irritable

Les principaux symptömes du colon irritable sont de la douleur abdominale accompagnée par un changement dans les habitudes de l'intestin. Ceci peut inclure la constipation, la diarrhée, ou les deux.  Les gaz et un ventre visiblement gonflé sont aussi communs. La condition n'endommage pas le système digestif mais la douleur est persistente et des voyages fréquents à la toilette peuvent interférer dans la vie de tous les jours.

Causes du syndrome du colon irritable

Les médecins ne connaissent pas la cause exacte du syndrome du colon irritable. Une théorie est que les signaux entre le cerveau et les intestins sont en quelques sortes perturbés. Cette mauvaise communication peut causer des contractions musculaires anormales intestinales (montré à droite) qui donne des crampes, de la douleur et des fluctuations dans la rapidité de la digestion. Les patients n'ont aucun signe d'inflammation ou de tissu endommagé ou d'anormalités dans l'appareil digestif.

Syndrome du colon irritable: qui est à risque?

Tout le monde peut avoir le syndrome du colon irritable mais la condition est deux fois plus commune chez les femmes que chez les hommes. C'est aussi plus probable d'affecter les personnes qui ont une histoire de famille du syndrome du colon irritable. Les symptômes commencent normalement quand les personnes sont dans la vingtaine avancée. C'est rare pour les personnes de plus de 50 ans de développer le syndrome du colon irritable pour la première fois. Quelquefois le syndrome du colon irritable co-existe avec la dépression et l'anxiété.

Diagnostiquer le syndrome du colon irritable

Il n'y a pas d'examen standard pour vérifier le syndrome du colon irritable. Normalement les médecins font le diagnostique basé sur la description des symptômes de leur patient. Pour cette raison, c'est important d'être franc et spécifique au sujet des problèmes que vous avez. Votre médecin peut demander des examens pour exclure d'autres causes pour vos symptômes.

Syndrome du colon irritable: l'impact sur votre vie de tous les jours

Le syndrome du colon irritable peut ne pas menacer votre vie mais il peut faire de vous une victime sur votre style de vie. Durant de fréquents épisodes de diarrhée urgente, vous allez trouver difficile d'aller travailler ou de voyager par avion.  Vous allez peut être décider d'aller voir où sont les toilettes avant d'aller quelque part de nouveau.  Dans les cas sévères, les patients peuvent devenir hésitant d'aller manger ailleurs, d'aller au cinéma ou même de socialiser.

Syndrome du colon irritable et le stress

Que vous ayez le syndrome du colon irritable ou non, vous êtes probablement familier avec les papillons dans l'estomac qui accompagnent le fait de parler en public, une finale au collège ou d'autres évènements. Le stress peut déclencher ou empirer les symptômes du syndrome du colon irritable. Ceci veut dire que le stress peut être particulièrement problématique pour les personnes avec le syndrome du colon irritable.  Les symptômes du colon irritable peuvent causer le stress et le stress peut empirer les symptômes, menant à un cycle vicieux.

Déclencheurs du syndrome du colon irritable

Le premier pas vers la gérance du syndrome du colon irritable est d'identifier ce qui empire les symptômes. À part le stress, les déclencheurs communs incluent manger un repas, les changements hormonaux et certaines médications. C'est important de noter qu'aucun aliment spécifique n'a été lié universellement aux symptômes du syndrome du colon irritable mais garder un journal de la nourriture peut aider à repérer quels aliments sont un problème pour vous.

Traiter le syndrome du colon irritable: des changements dans la diète

Votre stratégie de traitement va dépendre de vos symptômes spécifiques et de vos déclencheurs mais plusieurs personnes commencent par faire des changements dans leur diète. Évitez la caféine, l'alcool et les aliments gras peut vous aider. Manger plus de fibres ou boire plus d'eau peut aussi améliorer vos symptômes. Les aliments suspects peuvent être éliminer un à la fois. Ça peut prendre essai/erreur pour découvrir quels changements fournissent le plus de soulagement.

Traiter le syndrome du colon irritable: les probiotiques

Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui aident à réduire la croissance des organismes nuisibles dans l'appareil digestif. Il y a plusieurs sortes de probiotiques mais les plus connus sont ceux que l'on retrouve dans les yogourts -- regardez pour l'étiquette qui dit "culture active. Certaines études suggèrent que les probiotiques peuvent réduire la fréquence de la diarrhée mais d'autres recherches sont nécessaires pour déterminer si ceci inclut les symptômes causés par le syndrome du colon irritable.

Traiter le syndrome du colon irritable: les médicaments pour la diarrhée

Si les changements de la diète ne fournit pas assez de soulagement, votre médecin peut vous recommander une prescription ou des médicaments en vente libre qui ciblent vos symptômes spécifiques. Pour la diarrhée, les options incluent des médicaments anti-diarrhées (tel que l'Imodium ou le Lomotil), lesquels ralentissent le mouvement des intestins. Ce genre de médicament peut aussi causer la constipation, alors garder un contact étroit avec votre médecin est important.

Traiter le syndrome du colon irritable: les médicaments pour la constipation

Occasionnellement, votre médecin peut vous prescrire de la médication pour augmenter la quantité de liquide dans vos intestins. Vous pouvez aussi demander à votre médecin des conseils pour des laxatifs en vente libre, tel que du Lait de Magnésie ou Miralax, lesquels rendent les selles plus molle et plus faciles à passer. Des laxatifs stimulants comme Correctol et Senokot accélèrent le mouvement des selles à travers les intestins mais ne devraient pas être utilisé régulièrement.

Traiter le syndrome du colon irritable: les antidépresseurs et les antispasmodiques

Si un médecin prescrit des antidépresseurs pour le syndrome du colon irritable, ceci ne veut pas dire que vos symptômes sont "tous dans votre tête" ou causés par la dépression. Les antidépresseurs agissent sur les messagers chimiques du système digestif et peuvent éviter la douleur et les crampes. Les antispasmodiques peuvent aussi être utiles si les crampes sont un symptôme majeur. La plupart des médications ont des effets secondaires, alors soyez sûr de discuter des pours et des contres avec votre médecin.

Traiter le syndrome du colon irritable: de l'huile de menthe

Si vous préférez un remède naturel, de l'huile de menthe est à essayer. Les études suggèrent qu'elle peut être efficace pour soulager les symptômes du syndrome du colon irritable. En fait, elle agit mieux qu'un placebo pour soulager les symptômes chez certaines personnes avec le syndrome du colon irritable. Regarder pour des capsules recouvertes entériques, lesquelles sont moins probables de causer des brûlements d'estomac -- et vérifier avec votre médecin avant si vous prenez d'autres médicaments.

Traiter le syndrome du colon irritable: la psychothérapie

Parce que le stress est connu pour empirer le syndrome du colon irritable, gérer le stress peut être très bénéfique. La thérapie cognitique comportementale est une forme de psychothérapie qui vous aide à remplacer les pensées négatives avec des pensées positives ou réelles. Ceci peut réduire le stress, lequel en retour, réduit la douleur et les symptômes digestifs associés avec le syndrome du colon irritable. La thérapie peut aussi vous aider à apprendre des stratégies pour quand vos symptômes apparaissent en temps de crise.

Traiter le syndrome du colon irritable: l'hypnose

L'hypnose amène les patients dans un état altéré de conscience, où ils recoivent des suggestions afin que la douleur disparaisse. Certaines recherches indiquent que l'hypnose peut réduire la douleur, les symptômes digestifs et l'anxiété liée au syndrome du colon irritable.

Traiter le syndrome du colon irritable: biofeedback

Le biofeedback enseigne aux patients à reconnaître et à changer la réponse de leur corps au stress. Après quelques sessions, plusieurs personnes sont capables de réduire leurs battements de coeur et d'entrer dans un état plus calme. Ceci peut être utile pour soulager les deux, le stress et le syndrome du colon irritable.

Traiter le syndrome du colon irritable: la thérapie de la relaxtion

Plusieurs personnes peuvent apprendre elles-mêmes à se calmer avec la méditation, l'imagerie guidée, la respiration profonde ou d'autres thérapies de relaxation. Des études suggèrent que ces techniques peuvent aider à améliorer les symptômes du colon irritable, incluant la douleur, la diarrhée et la constipation. Avec la pratique, c'est possible d'utiliser les techniques de relaxation presque partout.

Syndrome du colon irritable et l'exercice

Les personnes avec le syndrome du colon irritable peuvent ne pas avoir envie de faire de l'exercice, spécialement quand les symptômes augmentent et qu'ils sont en crise. Mais l'activité physique peut aider la digestion, réduit le stress et provoque un sentiment de bien-être. Optez pour des activités à bas impact en premier qui n'ébranleront pas votre digestion et allez à la toilette avant de commencer. Soyez certain de parler de vos plans à votre médecin en premier.

Syndrome du colon irritable: un prognostic à long terme

Le syndrome du colon irritable est une condition chronique et les patients peuvent expérimenter des périodes tranquilles suivies de crises. Garder un journal personnel des aliments, de nos sentiments et des symptômes peut aider à découvrir les déclencheurs cachés quand les personnes sont diagnostiquées au début -- et si les syndromes du colon irritable commencent à interférer dans la vie de tous les jours encore.  Au fil du temps, les symptômes du syndrome du colon irritable typiquement n'empirent pas. On ne meurt pas du syndrome du colon irritable et il ne mène pas à d'autres conditions plus sérieuses, telles que la maladie de l'intestin inflammatoire ou le cancer.

Le le 25 janvier, 2010


Traduit par Louise Rochette Louise
Email: LouiseRochette@gmail.com